La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Les Chasseurs ont-ils tué la chasse ?
EAN13
9782603028452
ISBN
978-2-603-02845-2
Éditeur
Delachaux et Niestlé
Date de publication
Nombre de pages
288
Dimensions
20,5 x 14,1 x 2,3 cm
Poids
287 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Chasseurs ont-ils tué la chasse ?

Delachaux et Niestlé

Offres

Autre version disponible

La chasse a-t-elle encore un avenir en France ? Ce sujet brûlant intéresse désormais un large public, des adeptes de la chasse aux défenseurs de la cause animale en passant par les amoureux de nature, les passionnés de politique, etc. Écrit par un scientifique connaissant parfaitement la chasse et ses cercles d’influence, le présent ouvrage constitue un état des lieux aussi objectif que documenté et étudie cette passionnante thématique en profondeur.
Loisir populaire et peu contesté jusqu’au milieu du XXe siècle, la chasse française a peu à peu été transformée par ses dirigeants en une forteresse assiégée, incapable d’évoluer avec le reste de la société, et dont le nombre d’adeptes n’a cessé de décroitre depuis le milieu des années 1970. Protégés depuis des décennies par les élus politiques, connectés aux réseaux de notables locaux, les leaders de la chasse sont restés sourds aux demandes de réformes les plus légitimes. Ils auraient pourtant pu défendre une chasse paysanne, populaire et raisonnable, faire alliance avec les protecteurs de l’environnement pour limiter l’agriculture destructrice ou encore écouter les recommandations des scientifiques. Mais le lien avec leurs contemporains est aujourd’hui rompu, même dans les zones rurales.
Plus récemment, le principal débat s’est porté non plus sur les pratiques de la chasse, mais sur l’acte même de tuer un animal sauvage par loisir. Sa remise en cause est devenue prégnante avec l’émergence rapide de la défense du bien-être animal.
L‘auteur dresse donc le constat d’une pratique qui semble devoir trouver un nouveau compromis avec le reste de la société, sous peine de rapidement disparaître.
Docteur en écologie et docteur en médecine vétérinaire, MICHEL GAUTHIER-CLERC est membre du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage et a été membre du Conseil scientifique de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pendant 10 ans. Scientifique reconnu par le ministère chargé de l’environnement, il a publié plus d’une centaine d’articles sur la faune sauvage et codirigé des ouvrages destinés à l’enseignement universitaire en écologie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.