La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

EAN13
9782877042352
ISBN
978-2-87704-235-2
Éditeur
"Éditions Unes"
Date de publication
Collection
IDEES
Nombre de pages
384
Dimensions
21,1 x 15 x 2 cm
Poids
498 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Déni de savoir

dans sept pièces de Shakespeare

"Éditions Unes"

Idees

Offres

Le théâtre élisabéthain est contemporain de l’émergence du scepticisme philosophique au fondement de la pensée et de la science européennes modernes. Dans cette série d’études classiques sur le drame shakespearien, Stanley Cavell montre comment la tragédie se nourrit de questionnements fondamentaux sur la nature du savoir, se faisant ainsi l’écho de la crise de la connaissance qui a traversé son temps.
Les grands personnages shakespeariens incarnent chacun avec force une ou plusieurs options du scepticisme. Que leur doute porte d’abord sur l’amour filial (Le Roi Lear), la fidélité conjugale (Othello, Le Conte d’hiver), la légitimité du meurtre (Macbeth) ou de la vengeance (Hamlet), la nature du pouvoir et des rapports sociaux (Coriolan), le destin des empires et du monde (Antoine et Cléopâtre), il menace de s’étendre à la réalité tout entière et de les précipiter dans la folie.
Lui-même héritier de la tradition sceptique, qui s’incarne encore dans les Recherches philosophiques du second Wittgenstein où elle investit la question du langage, Cavell n’a cessé de parcourir la généalogie de ce courant de pensée pour en restituer la vérité profonde : le déni de savoir est un masque qui cache l’incapacité à reconnaître l’autre. C’est en réhabilitant le langage ordinaire, auquel la pensée a souhaité tourner le dos, que la relation au monde peut être rétablie et la tragédie conjurée. Cet horizon constitue l’originalité profonde du dialogue philosophique que Cavell entretient ici avec Shakespeare.
S'identifier pour envoyer des commentaires.