La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

EAN13
9782354802264
ISBN
978-2-35480-226-4
Éditeur
Amsterdam
Date de publication
Collection
PRAIRIES ORDINA
Nombre de pages
160
Dimensions
19 x 13 x 0 cm
Poids
218 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

S'adresser à tous

Le théâtre à l'époque de l'industrie culturelle

Amsterdam

Prairies Ordina

Offres

Le discours venu du théâtre s’attache souvent à vanter la vertu d’un art qui s’excepterait de l’industrie de masse pour offrir un authentique rapport à ce que la culture compte de plus savant. Par ailleurs, ce même discours s’est beaucoup attardé ces dernières décennies à établir les palmarès du théâtre politique, puisqu’il semblait entendu que la politique elle-même avait atteint un point historique terminal.
À la différence de ces deux grandes veines morales, S’adresser à tous entend penser le théâtre comme lieu d’une parole privilégiée et mettre au jour la profonde diversité des investissements historiques qui s’y sont succédé depuis la Révolution. Il analyse l’évolution des catégories qui l’ont déterminé, en lien constant avec les évolutions globales de l’industrie culturelle : comment la manière dont le théâtre organise son rapport aux notions de « politique », de « peuple », de « populaire », de « public » définit sa réalité propre tout en enregistrant ce qui se joue dans le champ culturel en son ensemble. Car, si le théâtre après la Révolution française entretient une relation complexe à la notion d’art, il n’existe que directement branché sur le concept de culture qui lui confère sa respiration moderne. S’adresser à tous historicise les attentes qui le structurent, dégage les caractéristiques de sa séquence contemporaine et renouvelle de manière matérialiste l’approche théorique de cet art. Dans cet essai à l’écriture ramassée, dense, rythmée, Diane Scott reprend le flambeau de la Théorie critique en matière de culture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.