La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

La mise à nu des époux Ransome

Alan Bennett

Denoël

  • 25 novembre 2011

    Je suis tentée de plagier la célèbre publicité pour les fingers et de poser la question à l'auteur : "Vous n'auriez pas pu le faire un peu plus long votre roman ?"
    Je suis restée sur ma faim, un peu à l'image des époux Ransome qui découvrent leur appartement entièrement cambriolé au retour d'une soirée à l'opéra. Il ne leur reste qu'une boîte de pastilles pour la toux et Madame, peu partageuse, avale la dernière...
    L'idée était intéressante : un couple marié depuis plus de trente ans qui ne communique plus mais que les habitudes continuent à unir. Comment vont-ils réagir dans leur appartement nu ? Est-ce le moment pour se sortir de la routine où ils se sont englués ? Madame Ransome entreprend de remeubler sommairement leur "nid" en attendant l'argent de l'assurance. Ces achats l'obligent à sortir des sentiers tout tracés : elle découvre l'épicier pakistanais du coin de la rue et se surprend à aimer l'exotisme de ses produits, elle fréquente des magasins discount et ouvre les yeux sur la société de son temps. On sent que le papillon va sortir de la chrysalide... En revanche, son époux refuse l'idée même de changement et ne rêve que d'une chose : que tout redevienne comme avant. Jusqu'à ce moment du roman, j'ai eu le sentiment de retrouver avec beaucoup de plaisir l'auteur de "La reine des lectrices". La suite, assez invraisemblable et trop rapide à mon goût m'a déçue.
    Ce petite livre reste une lecture très plaisante.


  • par
    26 septembre 2010

    La mise à nu des époux Ransome

    Cette matinée particulièrement pluvieuse au sein d'un été finistérien incite à la lecture ...
    Néanmoins, je ne voudrais pas entamer "La mise à nu des époux Ransome" que je viens de refermer hier soir, car sa lecture n'apporterait aucun dérivatif à l'ambiance de cette journée grisâtre.

    Cette histoire de couple, qui se veut humoristique et satirique, se révèle être d'une triste banalité :
    - le scénario n'est pas surréaliste, il est irréaliste ;
    - Les personnages ne sont pas crédibles et les deux héros sont particulièrement ineptes ;
    - le style n'est pas "enlevé" ...
    Bref, aucun intérêt et même pas drôle !
    Ce livre m'a ennuyée, ce qui m'arrive fort rarement.


  • 22 septembre 2010

    Par l'auteur de la Reine des lectrices

    Les époux Ransome constituent l'archétype des anglais dans ce que l'on imagine l'intérieur anti-Ikéa par excellence. Un soir, leur appartement est cambriolé. Tout est volé ou presque. Ne reste que quelques vestiges de mauvais goût de l'ancien temps. Avec l'écriture alerte qu'on lui connaît, voir la Reine des lectrices, Alan Bennett parvient à rendre le banal original, et passionnant ce flegmatique couple britannique.


  • 1 juillet 2010

    La mise à nu des époux Ransome

    J'ai adoré l'histoire de ce couple qui découvre son appartement TOTALEMENT vidé en rentrant de l'opéra un soir. Et totalement n'est pas exagéré: des rideaux aux petites cuillères en passant par le téléviseur ou le papier toilette (!) tout a disparu!

    Les Ransome font face avec un flegme tout britannique, et finissent presque par prendre plaisir à ce "camping" improvisé, Mrs Ransome surtout qui s'accommode plutôt bien de la situation et y voit même les prémices d'un changement de vie.

    C'est tout ce que j'aime: un couple on ne peut plus banal, qui voit son quotidien et sa routine si rassurante complètement chamboulé du jour au lendemain! L'intrigue est vraiment originale, les personnages bien croqués, l'humour "so british"et la pirouette finale est excellente! Bref un bon petit roman qui n'a l'air de rien mais qui "tacle" avec ironie le couple et ses travers. Sans compter que l'idée initiale du cambriolage"intégral" mérite à elle seule qu'on s'attarde sur ce livre.