La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

Rudi A.

Pietra viva
4 septembre 2013

Pietra Viva dessine un bref petit croquis de la vie riche et tumultueuse du plus grand sculpteur de la Renaissance : Michel Ange. Mais au lieu de nous peindre un portrait de l'artiste, seul, à l'écart dans son atelier, ciseaux et marteau en main, se débattant dans la poussière et la sueur pour donner vie à l'une de ses statues; l'auteur nous propose une fresque plus étendue, moins développée par les historiens et autres biographes et donc d'une fraicheur incontestable.

Car s'il est vrai que l'on retrouve Michel Ange face au marbre, Léonor De Recondo choisit de le faire évoluer au coeur même de la pierre : à Carrare, la carrière où sont extraits les plus beaux blocs de marbre d'Italie, tant prisés par les rois et papes pour glorifier leur image.
Par petites touches, on voit la vie solitaire de Michel Ange bousculée. Lui, habitué aux regards vides et à l'immobilité de ses oeuvres d'art est soudain contraint de sculpter des merveilles plus subtiles et délicates que des colosses de pierre : des liens.

Tout d'abord avec des habitants de la carrière, un contremaître, un fou se prenant pour un cheval ou encore un enfant. Puis avec ses propres désirs, pour finir par des souvenirs trop longtemps enfouis. Car dans ce village où tout est rude, de la vie au caractère des gens, jusqu'à leur environnement cloisonné de marbre, ruissèle la parole des sages et la voix du pardon.

Tout au long du récit, filtre, à travers cet univers de pierres, l'eau pure des émotions. Eau qui finira par creuser l'âme de l'artiste, pour en faire jaillir toute sa poésie.