La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Thomas D.

15,50
par (Libraire)
23 mai 2020

La Mort Vivante

Sur une planète Terre abandonnée (l’humanité s’étant exilée sur Mars), Alex, un contrebandier, explore les ruines souterraines en quête d’objets. Il travaille sous les ordres de Martha.
Joachim, expert en nanobiologie, vit sur la planète Mars. Il s’agit d’un des clients d’Alex : il lui achète des livres provenant de l’ancienne Terre et illicites sur Mars, ce qui lui vaut une assignation à résidence.
Suite au procès de Joachim, Alex vient chercher ce dernier sur Mars afin qu’il utilise ses connaissances scientifiques pour cloner Lise, la fille de Martha, morte à 10 ans suite à une chute dans des ruines souterraines. L’opération est périlleuse… Joachim va-t-il réussir ce projet fou et quelles en seront les conséquences ?
« La Mort Vivante » est une adaptation du roman fantastique de Stefan Wul. Avec ce one shot, Olivier Vatine nous fait plonger dans une ambiance victorienne et sombre, où humains côtoient cyborgs et créatures fantastiques en tous genres.
Cinq ans après la parution du tome 3 d’Elixirs, Alberto Varanda nous régale une nouvelle fois de ses magnifiques dessins ! Il a pour cette adaptation opté pour un style qui se rapproche de la gravure, pour un résultat tout simplement grandiose.
Des décors sublimes, une protagoniste belle et mystérieuse, une atmosphère pesante, un savant mélange de scientifique et fantastique… vous l’aurez compris, chez Matière Grise, nous avons adoré !
Et nous vous conseillons également la version collector noir et blanc en grand format, qui permet d’admirer encore plus la précision graphique et l’élégance du trait et de l’encrage d’Alberto Varanda. Deux versions pour cet album qui offrent au lecteur deux ambiances différentes…

par (Libraire)
23 mai 2020

Fool's Paradise

Sela est la nouvelle super idole au Japon : rare sont ceux qui ne l'adulent pas. Lors d'un concert, elle est victime d'une attaque à la bombe, la blessant à la jambe. Elle ne pourra plus jamais monter sur scène. La peur et la colère grondent parmi la population, auparavant paisible grâce à l'idole.
Il ne manque qu'une étincelle pour que le pays soit plongé dans le chaos. Serait-ce l’œuvre du célèbre poseur de bombe, qui aurait pourtant arrêté de sévir, suite à son arrestation ? Ou serait-ce le début d'un complot bien plus grand ?
Nouveau manga thriller, "Fool's Paradise" va rapidement devenir un indispensable. On retrouve un style similaire au manga "Death Note", par la complexité de l'histoire et les retournements de situation. On se retrouve vite embarqué dans les rouages du scénario, qui s'intensifie au fur et à mesure des révélations.

Perriot, Vincent

Casterman

25,00
par (Libraire)
23 mai 2020

Negalyod

Dans un monde apocalyptique, Jarry, un jeune berger, parcourt le désert avec son troupeau de dinosaures. Nomade, solitaire, il n’est jamais allé en ville.
Lorsqu’un « camion météo » anéantit l’intégralité de son troupeau en déclenchant un déluge de foudre, Jarry décide de se rendre pour la première fois en ville afin de trouver le responsable et de se venger. Il va y rencontrer le grand Kam, un homme âgé qui souhaite mener une révolte contre « ceux d’en haut ». En ville, la tension monte… Jarry va alors être mêlé au mouvement de rébellion, et va se retrouver confronté au « Réseau », entité énigmatique qui surveille et dirige ce monde.
Vincent Perriot nous fait plonger dans un monde étonnant mêlant dinosaures, humains, villes futuristes flottant dans le ciel et haute technologie. A la croisée des univers de Léo et Moebius, ce one-shot de 200 pages nous entraîne dans des paysages somptueux sublimés par la mise en couleur de Florence Breton (la coloriste de Moebius, qui signe ici un retour remarquable !). On ne peut qu’admirer le travail de Vincent Perriot et Florence Breton, avec des pleines pages et double pages qui nous en mettent plein la vue.
Un savoureux mélange de western, science fiction et aventure, qui nous parle de sujets d’actualité tels que la politique, la nature et l’écologie de manière adroite sans en faire un discours lourd ou moralisateur.

par (Libraire)
23 mai 2020

Layla

Grenoye, surnommé Grenouille, habite avec sa mère à Nosgrey, capitale du royaume de Flyne Yord. Afin de trouver de quoi les nourrir, il s’aventure dans des lieux presque inaccessibles, jusqu’à arriver un beau jour par inadvertance près des marais écarlates, lieu craint par tous les hommes. En effet, dans ces marais vit Layla, une belle femme mystérieuse qui tue tous ceux qui l’approchent. Ce jour-là, elle décide de laisser la vie sauve à Grenouille.
Depuis qu’il a vu Layla, le jeune homme est obsédé par cette créature à la fois fascinante et effrayante : il se rend régulièrement sur les lieux de leur rencontre afin de la revoir.
Cependant, Grenouille n’est pas le seul à vouloir retrouver Layla. Le roi Ragnar Falx, et par la suite sa fille, sont fascinés par l’Escarboucle, la pierre que Layla porte en pendentif. Cette pierre rouge sang semble très puissante… Mais quels pouvoirs renferme-t-elle précisément ? Jusqu’où Grenouille est-il prêt à aller pour protéger Layla ?
Ce récit fantastique de Jérémy et Mika nous entraîne dans une ambiance moyenâgeuse et noire, où se mêlent aventure, passion, et suspense. Entre drame, trahisons, et vengeance, Jérémy et Mika signent ici un one-shot passionnant. Chez Matière Grise, nous avons adoré « Layla » !

1

Monsieur Toussaint Louverture

34,90
par (Libraire)
23 mai 2020

Moi ce que j’aime c’est les monstres

A la fin des années 60, Karen Reyes, dix ans, vit dans un quartier populaire de Chicago avec sa mère et son frère.
Karen est différente des autres, notamment de ses camarades de classe, et ces derniers le lui font bien ressentir. Désorientée dans ce monde où la différence est mal acceptée, Karen se crée un univers parallèle. Passionnée par les monstres, elle se représente en loup-garou.
Le jour de la Saint-Valentin, un drame va assombrir le quartier où elle réside. Anka, la belle voisine attentionnée envers Karen, meurt dans des circonstances mystérieuses. Les autorités concluent à un suicide (les portes sont fermées de l’intérieur), mais Karen n’y croit pas: elle est persuadée qu’Anka a été assassinée, et décide ainsi de mener sa propre enquête. Elle s’improvise détective, et découvre le passé d’Anka…
Sous la forme d’un journal intime, d’un carnet d’esquisses entièrement réalisées au stylo bille, Emil Ferris bouleverse les codes du comics en nous contant l’histoire de cette jeune fille passionnée par les monstres.
Elle nous livre une histoire ancrée dans l’Histoire avec un grand H, sous forme d’enquête et de drame, laissant la part belle aux émotions et prônant la différence, la tolérance, et la liberté de chacun d’être soi-même.
« Moi ce que j’aime c’est les monstres » : une histoire fascinante récompensée par trois Eisner Awards et acclamée par M. Art Spiegelman himself ! Vous l’aurez compris, chez Matière grise, nous avons adoré et attendons le second et dernier opus avec impatience !
Vous avez jusqu’au 20 octobre pour admirer les originaux d’Emil Ferris à la galerie Martel, nous vous conseillons vivement cette exposition, elle vaut le détour