La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Didier J.

Dernier commentaire

Denis Belloc

Chemin de fer

Conseillé par (Libraire)
20 juin 2024

Un énorme coup de poing dans le ventre

J'avais 25 ans quand j'ai lu ce livre de Denis Belloc, alors publié par les éditions Lieu commun.
Un an plus tôt j'avais déjà été bien bousculé par la publication de son premier roman "Néons".
Cette rencontre a été un énorme coup de point dans le ventre. Belloc et Guibert m'aidaient à construire mon parcours de jeune libraire.
Merci aux éditions Du Chemin de fer de republier son oeuvre.

"Denis Belloc commençait "Néons" par le récit de la mort de son père, Lucien, lors d'un combat de boxe, récit qu'il terminait par cette phrase: " J'avais un an et demi. Et ce qu'il m'a fait ce soir de juillet 1951, j'ai pas pu lui pardonner. J'ai pensé: Tu m'as laissé que des photos sépia. T'es qu'un fumier d'absent et je te hais".
C'est à partir des photos de l'album de famille et des souvenirs qu'il recueille directement de sa mère que Denis Belloc compose Suzanne. Marguerite Duras, commentant le livre, avance le concept de "nuit sociale", et évoque "un grand et terrible roman politique", celui de la misère dans la France des années quarante. "

"Un roman à crier" Marguerite Duras