La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

MyriamPele

Je grignote surtout la nuit...Jamais rassasiée! Je lis surtout des romans, j'aime beaucoup les nouvelles et je commence à m'intéresser à la BD .

La porte de la mer
29 août 2016

A travers le récit de Amina, c'est le destin de la ville d'Alger qui est écrit. la plume de Youcef Zirem est impitoyable, mais tellement poétique, mais tellement vivante.
Souffrances et jouissances, Amour et Mort dans cette ville à la porte de la mer que Amira décrit avec tant d'attachement.
Roman simple, histoire de vie sans faux-semblants, si sincère et si juste.

Hôzuki
27 juin 2016

cadeau

La couverture, c'est déjà un cadeau. La délicatesse de ce fruit de physalis, dans son enveloppe d'un rose tendre, m'a beaucoup plu.
On entre dans le texte avec délice, les mots sont simples, mais savent parler doucement au lecteur de ce qui fait la vie quotidienne d'une mère, et de son enfant de sept ans, atteint de surdité. Elle tient une librairie, et élève seule son fils.
Une cliente entre dans la boutique avec sa petite fille... Et ainsi commence un beau récit, fait de mystères et d'évidences, d'amour maternel et d'amitié. Un très beau cadeau, vraiment!

Rosemary, l'enfant que l'on cachait

Kate Clifford Larson

Les Arènes

26 juin 2016

Secret de famille

J'ai lu cette biographie comme on lit un roman... Et malheureusement ce n'en était pas un! Pauvre Rosemary Kennedy, née dans une famille de battants, élevés pour aller toujours plus haut, dans l'exaltation de l'exploit, du dépassement de soi-même! Rosemary a souffert lors de sa naissance. Elle est plus lente et moins performante que ses 8 frères et soeurs. Alors on essaie, par tous les moyens, même les plus atroces, de la hisser au niveau du reste de la famille. C'est dramatique.

Le grand projet de Domenico Maccari dit le copiste, peintre sans talent
22 juin 2016

Des images au fil du vent

Le vent, le vent qui ne cesse jamais balaie le village de Santamutine, emportant avec lui les feuilles, les chapeaux, les livres mais aussi parfois les enfants et les personnes de moins de trente-cinq kilos.
Curieuses histoires, des dizaines de personnages se croisent et se succèdent dans le temps, et dans ce sombre château il y a de quoi se perdre, et ma mémoire souvent s'est envolée au fil des mots. Car le langage est splendide, parfois truculent, pour décrire cette vieille dame édentée, cet étudiant amoureux, cette adolescente tellement actuelle, ce châtelain sanguinaire... et tant d'autres. Un très bel ouvrage plein d'images, où j'ai essayé à la fin seulement de comprendre les liens.

Un major en Trégor
31 mai 2016

Un major en Tregor

La tranquillité d'une petite ville bretonne (Treguier) va être mise à rude épreuve, dès lors qu'un hebdomadaire local lance une consultation publique sur des affaires criminelles . Le gendarme Voltaire Mourdade, maintenant à la retraite, va se lancer dans une enquête qui nous amènera vers les marchands de viande, les bonnets rouges, les indépendantistes bretons, les descendants d'anciens collabos... je me suis parfois un peu perdue dans l'histoire, mais pas une minute je ne me suis ennuyée. Le style est personnel, très vivant (l'auteur s'adresse à son lecteur).