La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Grégoire C.

http://www.librairie-obliques.fr/

A la tête de la belle librairie Obliques depuis 2011.

Conseillé par (Libraire)
21 septembre 2022

Dès les premières pages, Jurica Pavičić tue le suspense et révèle le destin sa protagoniste : Bruna est en prison. Elle y purge une longue peine pour le meurtre de sa belle-mère. Avec ce procédé, l’auteur croate avertit ses lecteurs que le sujet du livre sera ailleurs, et que toute la question sera plutôt de savoir ce qui s’est passé, dans l’intimité de leur relation, pour en arriver à cette extrémité.

On connaît Pavičić depuis le multi-primé l’Eau rouge, ténébreuse énigme qui prenait comme décor la dislocation sanglante de la Yougoslavie au début des années quatre-vingt-dix. Quand commence la femme du deuxième étage, en 2006, la Croatie est une nation indépendante, mais la précarité économique demeure. Frane, qui vient d’épouser Bruna, travaille dans la marine marchande, où il est forcé d’enchaîner des contrats qui l’emmènent au bout du monde pour de longs mois. Pour des raisons financières aussi bien que culturelles, le jeune couple s’est installé au deuxième étage de la maison familiale, ce qui impose à Bruna une proximité quotidienne avec sa belle-mère, sans son mari, en un huis-clos bien plus mental que physique. Le récit nous décrit la chronologie du drame, depuis le début, ce jour où Bruna a rencontré Frane, où tout aurait pu être différent.

Avec ce roman, Pavičić brosse un magnifique portrait de femme, emportée par la pesanteur du destin, des traditions familiales, de l’amour, et qui voit sa vie lui échapper, jour après jour.
Malgré la fin connue d’avance, le suspens s’installe, les pièces du puzzle s’assemblent, et on n’a d’autre choix que de se prendre d’affection pour cette jeune mariée paradoxalement seule, mais aussi pour tous les autres personnages de cette tragédie domestique, pleine de finesse et de subtilité. Ce n’était pas un polar, l’assassin était connu depuis la première page, et pourtant, en refermant le livre, on peut continuer à se poser la question : qui a vraiment tué la belle-mère de Bruna ?

21,00
Conseillé par (Libraire)
17 septembre 2022

Au feu !

Ces enfants ne sont pas banals. Si vous les contrariez, s’ils ressentent des émotions trop fortes, ils prennent feu. Littéralement. Des flammes bleues apparaissent sur leurs membres et pouf, ils deviennent de petites torches qui carbonisent leur environnement. Dans ces conditions, pas facile de trouver une baby-sitter. C’est pourquoi Madison fait appel à son amie de fac, Lillian, pour lui confier cette brûlante mission, pendant qu’elle parcourra le pays aux côtés de son sénateur de mari.

Quelle belle découverte que ce roman inflammable, malin et sensible, où l’on passe par toutes les émotions. Kevin Wilson a l’art de raconter les histoires et de vous faire croire l’incroyable.
Sans grande démonstration, sans emphase, avec seulement la force du conte, humoristique et moderne, ce livre traite de sujets forts : qu’est-ce que ça veut dire d’avoir des enfants différents ? Est-il simple d’accepter les enfants d’une autre ? Comment gérer les crises des petits, qui ne comprennent pas le monde comme les adultes ? Faut-il des enfants pour trouver un sens à sa vie ?
Sans en avoir l’air, Wilson s’attaque à toutes ces questions et offre au lecteur un moment de lecture excitant, dans un grand éclat de rire et une odeur de brûlé.

Conseillé par (Libraire)
17 août 2022

Sous couverture

Très documenté, mais aussi très romancé, ce livre met habilement en parallèle le parcours rocambolesque d'une jeune scénariste et la vie hautement romanesque de l'espion israélien Eli Cohen. Depuis son exécution en 1965, Eli Cohen est un héros en Israël. Membre actif du Mossad, infiltré au plus près du régime syrien, il a transmis des informations qui furent décisives, notamment pour la guerre des Six Jours. Pourtant, l'homme n'avait rien d'un James Bond, et son quotidien était fait de solitude, de déchirements et de prises de risques. Un beau personnage de cinéma ? C'est ce que pense Dora Bessis, prête à tout pour écrire un film à l'affiche duquel elle ne voit qu'un seul comédien possible : Robert De Niro.

Tout en découvrant le parcours d'un personnage historique à multiples facettes et zones d'ombre, ce roman permet aussi de voir se dérouler une partie de l'histoire du Moyen Orient, et pousser les graines qui finiront par dessiner les drames d'aujourd'hui.
Une grande mélancolie se dégage de ce livre, mais les nombreuses touches d'humour parviennent à nous faire garder le sourire, à nous qui connaissons la fin de l'histoire.

Conseillé par (Libraire)
17 août 2022

Collaborer

Un premier roman impressionnant de maîtrise, social, intime, nostalgique, et surtout très prenant, d'un réalisme qui nous met dans les bottes d'une "équipière" de fast-food, dont les tâches sont décrites dans les moindres détails, avec justesse.

Même si le thème se rapproche de ceux explorés par les naturalistes ou les représentants de la littérature sociale, le style, tout en finesse et en clair-obscur, parvient à porter le roman dans des eaux moins familières. Une belle réussite.

Serguei Lebedev

Les Éditions Noir sur Blanc

20,50
Conseillé par (Libraire)
17 août 2022

Ne faire confiance à personne

En suivant le destin d'un chimiste inventeur du poison ultime, Lebedev nous transporte dans une Russie paranoïaque et mégalomane.

Livre d'espionnage autant que réflexion sur le libre arbitre, l'individualité, le patriotisme, Le débutant est un grand roman d'ambiance, sombre et impitoyable, qui dépeint dans toute leur complexité quelques citoyens de ce pays bouleversé, avant et après l'effondrement du bloc de l'Est.