La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

LA FIN DES ILLUSIONS. POLITIQUE, ECONOMIE ET CULTURE DANS LA MODERNIT E TARDIVE
EAN13
9782735128600
ISBN
978-2-7351-2860-0
Éditeur
Maison des sciences de l'homme
Date de publication
Collection
Bibliothèque allemande
Poids
410 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Fin Des Illusions. Politique, Economie Et Culture Dans La Modernit E Tardive

Maison des sciences de l'homme

Bibliothèque allemande

Indisponible

Ce livre est en stock chez 7 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Il y a quelques années encore, le progrès social était tenu pour acquis dans l'opinion publique occidentale. Le triomphe mondial de la démocratie et de l'économie de marché semblait inéluctable; partout, la libéralisation et l'émancipation, la société du savoir et la diversité des modes de vie semblaient s’imposer. Des évènements récents comme le Brexit ou l’élection de Donald Trump nous ont douloureusement montré qu’il ne s’agissait que d’illusions. C’est seulement maintenant que l’on mesure l’ampleur du changement structurel qu’a connu la société. La modernité industrielle a cédé la place à une modernité tardive marquée par de nouvelles polarisations et de nouveaux paradoxes, et où progrès et malaise se côtoient de près. Dans une série d’essais, Andreas Reckwitz analyse cette transformation dans la culture, la politique, l’économie, le monde du travail ou encore l’éducation en s’appuyant sur de nombreuses études de sciences sociales. Il déploie ainsi une théorie inédite et lucide de la modernité qui s’inscrit dans le prolongement de son précédent ouvrage La société des singularités traduit en 2021, et qui révèle les principaux paradigmes du monde contemporain : la nouvelle société de classes, les caractéristiques d’une économie postindustrielle, le conflit autour de la culture et l’identité, l’épuisement qu’entraîne l’impératif de la réalisation de soi et la crise du libéralisme.
S'identifier pour envoyer des commentaires.