La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Quand la parole détruit
EAN13
9791032924419
ISBN
979-10-329-2441-9
Éditeur
Éditions de l'Observatoire
Date de publication
Collection
Essais (1)
Nombre de pages
170
Dimensions
21,4 x 13,6 x 2,8 cm
Poids
400 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Quand la parole détruit

Éditions de l'Observatoire

Essais

Offres

Autre version disponible

Condamner en un tweet, relayer des fake news, se moquer des uns, harceler les autres... À l'ère des réseaux sociaux, la violence des mots déferle, étouffe les débats, envahit les médias, dérèglant ainsi nos vies et nos échanges. Et si, saturés de mots, nous avions perdu le sens de la parole?? Et si nous étions devenus oublieux de ses pouvoirs de vie ou de mort, d'élaboration ou de destruction ? Une parole toujours à double face, ambivalente, comme tout ce qui est humain. De tous temps, dans toutes les cultures du monde, le versant toxique de la parole a été critiqué et condamné. Mais à l'heure où, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, les machines donnent de la voix en se mêlant à nos conversations et à notre vie quotidienne, nous ne prenons pas assez la mesure des enjeux éthiques, sociaux et politiques de cette situation inédite. Toujours à l'ombre d'un risque totalitaire.   Dans un style limpide, Monique Atlan et Roger-Pol Droit tracent une analyse philosophique et historique du statut de la parole, pour ouvrir des pistes de réflexion sur la crise actuelle. Ils appellent à réendosser notre responsabilité individuelle et collective envers le seul vrai «?super-pouvoir?» des humains.
S'identifier pour envoyer des commentaires.