La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

La vie que l'on va prendre
EAN13
9782375531297
ISBN
978-2-37553-129-7
Éditeur
POUTAN
Date de publication
Nombre de pages
160
Dimensions
2 x 1,4 x 0,5 cm
Poids
400 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La vie que l'on va prendre

Poutan

Offres

– Monsieur le juge Gourvennec, je vous croyais aux affaires familiales.– Monsieur le commissaire Mermet, je vous croyais à la sécurité publique, nous sommes-nous lancés en marchant l’un à la rencontre de l’autre.– Entre pestiférés, on peut peut-être s’entraider, me serra-t-il la main.Des gardiens de la paix en gilets pare-balles et HK en bandoulière gelaient l’accès à la maison d’arrêt. Derrière le ruban rouge et blanc, des dizaines de douilles de 7,62 jonchaient le sol. Le béton armé du mur d’enceinte présentait une béance guerrière.Dans une société où la finance et l’inconséquence broient en silence, où l’extrême droite est aux portes du pouvoir et où la gauche a tellement brouillé les cartes qu’elle semble s’être totalement perdue, un commando d’extrême gauche a pris le maquis. Depuis le Haut Beaujolais, il sème la mort de Lyon à Tarare et de Saint-Etienne à Villefranche-sur-Saône.Un ancien juge antiterroriste est entraîné corps et âme dans ce maelstrom sanglant.Journaliste, Ludovic Daim a couvert durant 20 ans les faits divers et les affaires judiciaires pour l’Agence France Presse, Le Progrès ou Le Pays... En promenant son stylo et son calepin dans les commissariats, les gendarmeries et les salles d’audience, il a pu sonder les tréfonds de l’âme humaine. Souvent en vain.Auteur d’un recueil de nouvelles, Des vies parallèles, il publie avec La vie que l’on va prendre son premier roman. A 55 ans, il vit aux confins du Rhône, de la Loire et de la Saône-et-Loire. Il écrit actuellement pour le cinéma.
S'identifier pour envoyer des commentaires.