La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Par une mer basse et tranquille
EAN13
9782264080660
ISBN
978-2-264-08066-0
Éditeur
10-18
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
216
Dimensions
17,7 x 10,8 x 1,3 cm
Poids
122 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Par une mer basse et tranquille

De

Traduit par

10-18

Littérature étrangère

Indisponible

Ce livre est en stock chez 52 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Entre la Syrie et l'Irlande rurale, le destin de trois hommes que rien n'aurait dû amener à se croiser.
Farouk est un médecin syrien qui se résigne à abandonner sa ville natale assaillie par les bombes, et entreprend de traverser la Méditerranée avec sa femme et sa fille pour se réfugier en Irlande. Cette Irlande est le seul pays que connaît Lampy, un jeune homme de 23 ans qui aimerait tout plaquer – à commencer par sa famille et son boulot de chauffeur pour une maison de retraite – depuis que sa petite amie l'a quitté. Enfin il y a John, qui a fait beaucoup de mal autour de lui mais cherche la rédemption alors qu'il sent la mort approcher. Le réfugié, le rêveur au cœur brisé et le pénitent : trois hommes que tout aurait dû opposer, et qui vont voir leur destin s'entremêler tandis que chacun d'eux court après ce qu'il a perdu en espérant trouver enfin un sens à sa vie.
PRESSE : " Qu'est-ce qui relie les destins de ces trois êtres au bord du gouffre, perdus à eux-mêmes et au monde ? Un fil ténu mais puissant, que Donal Ryan révèle dans un final aussi inattendu que saisissant, prouvant son immense talent d'écrivain et de peintre des âmes tourmentées. " Laurence Péan, La Croix
" Un bouleversant " roman monde. Une fable moderne sombre, traversée de flammèches d'humanité. " Philippe Chevilley, LesEchos.fr
" Ce romancier est un chef d'orchestre nourri d'empathie pour ses personnages qui ne seront jamais des héros mais des humains secoués par le malheur. " Christine Ferniot, Télérama
S'identifier pour envoyer des commentaires.