La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

EAN13
9791032003084
ISBN
979-10-320-0308-4
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Collection
Arts
Nombre de pages
170
Dimensions
22 x 16 x 0 cm
Poids
292 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

John Cassavetes

Imaginaire des corps, entre la scène et l'écran

Presses Universitaires de Provence

Arts

Offres

Si John Cassavetes a marqué l'histoire du cinéma, son œuvre n'en est pas moins tournée vers le théâtre. Fidèle à ses débuts sur les planches, attaché à une famille d'acteurs et d'actrices qui le suivent de film en film, le cinéaste a d'ailleurs écrit et monté plusieurs pièces. Dans ce va-et-vient de la scène aux écrans, la performativité des corps se révèle comme le médium essentiel de l'écriture cassavetienne – que l'on pense notamment aux mimiques, aux postures, aux gestes de Gena Rowlands dans plusieurs de ses films. Dans un projet d'investigation de la cinématographie de Cassavetes, mais aussi dans un désir d'appropriation de cette corporéité si singulière, plusieurs metteurs en scène ou chorégraphes ont interrogé les partis pris esthétiques du cinéaste et cherché à élucider l'énigme des corps cassavetiens, pris entre organicité, excès de présence et abstraction. Ce sont donc ces transferts entre cinéma et spectacle vivant que cet ouvrage se propose de considérer et d'analyser dans une perspective intermédiale, à travers une palette de points de vue. Ainsi, aux côtés d'un texte du critique et cinéaste André S. Labarthe et de contributions d'enseignants-chercheurs qui explorent les spécificités du corps cassavetien aussi bien au cinéma que dans ses remédiations sur scène, sont ici proposés des entretiens inédits avec des artistes de la scène contemporaine qui ont transposé l'œuvre de Cassavetes, dont le flamand Jan Lauwers, les italiennes Daria Deflorian et Alessandra Cristiani, ou encore les francais Cyril Teste et Olivia Grandville.
S'identifier pour envoyer des commentaires.