La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

Les établissements d'enseignement technique en France, Les établissements d'enseignement technique en France 1789-1940, Tome III : les Côtes-d'Armor, Tome III, Les Côtes-d'Armor
EAN13
9782734210689
ISBN
978-2-7342-1068-9
Éditeur
ENS Lyon
Date de publication
Collection
Hors collection (INRP)
Séries
Les établissements d'enseignement technique en France (3)
Nombre de pages
439
Dimensions
24 cm
Poids
519 g
Langue
français
Code dewey
370.113
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tome III, Les Côtes-d'Armor - Les établissements d'enseignement technique en France 1789-1940

Tome III : les Côtes-d'Armor

De ,

ENS Lyon

Hors collection (INRP)

Indisponible

Autre livre dans la même série

L'histoire de l'enseignement technique - industriel, commercial et agricole - repose principalement sur une vision nationale fondée sur la politique officielle. Sauf exceptions, elle minore les évolutions et les spécificités locales et néglige souvent le secteur privé. Une telle perception peut être nuancée et corrigée par la réalisation d'un répertoire des établissements d'enseignement recueillant systématiquement toutes les données disponibles (localisation, personnel, enseignement, comptabilité), quels que soient la taille, le statut, le régime ou la forme des écoles et cours ayant existé, ou ayant été projetés, entre 1789 et 1940, dans le cadre de chacun des départements du territoire national.Le troisième volume de ce répertoire est consacré aux Côtes-d'Armor, anciennement Côtes-du-Nord, département à l'économie agricole et halieutique, dépourvu de tissu industriel important. L'enseignement technique y revêt trois formes. L'enseignement maritime est le plus anciennement représenté. Fondé en 1791 avec l'école d'hydrographie de Saint-Brieuc, il traverse la période de façon constante malgré les crises et les remises en cause. L'enseignement industriel et commercial, en dépit de créations prometteuses mais éphémères sous la Restauration, ne se développe réellement qu'à compter des années 1930. L'enseignement agricole connaît sa période la plus faste sous la Monarchie de Juillet puis décline avant de connaître un regain d'activité après la Première Guerre mondiale, sans pouvoir néanmoins se mesurer aux réalisations des autres départements français.Ce volume recense 212 établissements différents, projetés ou créés entre 1791 et 1940. Il permet de mesurer le poids de l'État, l'implication des notables locaux et le rôle de certains fonctionnaires territoriaux. Il met ainsi en évidence les relations complexes entre le pouvoir central qui impulse une politique nationale, et la diversité des attentes, besoins et demandes de l'échelon local.
S'identifier pour envoyer des commentaires.