La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Gravidanza: Féminologie II
EAN13
9782721007315
ISBN
978-2-7210-0731-5
Éditeur
Éditions des femmes-Antoinette Fouque
Date de publication
Collection
Des Femmes - Poche
Nombre de pages
288
Dimensions
17 x 10 x 2 cm
Poids
204 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Gravidanza: Féminologie II

Éditions des femmes-Antoinette Fouque

Des Femmes - Poche

Offres

La pensée et l’action pionnières d’Antoinette Fouque ont imprégné le monde contemporain d’une conception positive de la différence des sexes et de l’existence des femmes. De tous ses livres, Gravidanza qui réunit plus d’une trentaine d’écrits, d’interventions, d’entretiens entre 1968 et 2007, est sans doute celui dans lequel la cofondatrice du Mouvement de libération des femmes développe le plus longuement ses propositions psychanalytiques. Elle y critique la théorie freudienne de « l’envie de pénis » chez les petites filles en affirmant l’existence d’une envie d’utérus chez les hommes qui se traduit notamment par la tentative de maîtriser et de contrôler ce qui leur échappe : la procréation. Elle y déconstruit l’affirmation d’une libido unique, mâle, qui donne lieu au célèbre postulat de Lacan « La femme n’existe pas », rappelle que les femmes, avec une sereine insistance, continuent le mouvement infini de l’humanité. Elle expose comment, au plan politique, une démocratie paritaire permettrait à l’humanité, enfin adulte et féconde, d’accéder à sa maturité. « Au début, cette voix, je ne l’avais pas bien perçue, tant elle était couverte par le bruit des campagnes et des polémiques. Mais depuis ma première lecture de Il y a deux sexes, je l’ai constamment entendue, plus nette, plus audible que les autres. C’est une voix à la fois insistante et retenue, chargée de passion, pleine d’une imagination créatrice, et révélatrice de secrets, une voix que je n’ai trouvée que dans Rimbaud… Ce que j’essaie de dire ici va beaucoup plus loin que reconnaître l’importance d’une des tendances du féminisme ; il s’agit de percevoir le passage, faut-il dire la mutation, d’une culture à une autre, dans laquelle ce nouveau féminisme a joué un rôle central. » Alain Touraine (Préface)
S'identifier pour envoyer des commentaires.