La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Le Coran - Essai de traduction
EAN13
9782226451200
ISBN
978-2-226-45120-0
Éditeur
Albin Michel
Date de publication
Collection
AM.ESSAI ESP.LI
Nombre de pages
848
Dimensions
18 x 11 x 2 cm
Poids
512 g
Langue
français
Langue d'origine
arabe
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Coran - Essai de traduction

De

Albin Michel

Am.Essai Esp.Li

Offres

Seize années de travail, et une vie tout entière consacrée à l'étude de l'islam, avaient été nécessaires au professeur Jacques Berque pour proposer un « essai de traduction » du Coran (expression à laquelle il tenait, pour marquer le caractère toujours inachevé de ce travail). À la fois savante et littéraire, cette oeuvre monumentale, témoignant d'une intime familiarité avec le monde arabe et la tradition de l'islam, fut saluée comme un événement pour l'approche de cette culture par le public francophone.

Après quatre ans de travail supplémentaires, Jacques Berque améliora son texte en y apportant des centaines de retouches d'après les remarques de lecteurs érudits, et particulièrement celles de cheikhs de l'Islam. Cette édition définitive publiée quelques mois avant sa disparition nous fait redécouvrir le Coran dans le souffle de ses origines, ouvrant les perspectives d'un islam éclairé où foi et raison auraient toutes deux leur place.

L'originalité de cette oeuvre est aussi signifiée par l'essai qui suit le texte sacré, que Jacques Berque considérait comme indissociable de la traduction elle-même, et qui nous dit ce que doit être l'acte de lecture d'un tel texte


Jacques Berque (1910-1995), titulaire de la chaire d histoire sociale de l Islam contemporain au Collège de France de 1956 à 1981, a été l un des plus grands islamologues français. Il a notamment  publié chez Albin Michel Musiques sur le fleuve (1996), Une cause jamais perdue (écrits politiques, 1998) et Relire le Coran (1993).
S'identifier pour envoyer des commentaires.