La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

Les voisins, 10 juillet 1941 / un massacre en Pologne, 10 juillet 1941. Un massacre de Juifs en Pologne
1 autre image
EAN13
9782251449197
ISBN
978-2-251-44919-7
Éditeur
Les Belles Lettres
Date de publication
Collection
Le Goût de l'Histoire
Nombre de pages
214
Dimensions
19 x 12 x 1 cm
Poids
235 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les voisins, 10 juillet 1941 / un massacre en Pologne

10 juillet 1941. Un massacre de Juifs en Pologne

Les Belles Lettres

Le Goût de l'Histoire

Offres

Le massacre collectif des Juifs de Jedwabne dans le courant de l’été 1941 rouvre le dossier de l’historiographie des relations entre Polonais et Juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Le massacre collectif des Juifs de Jedwabne dans le courant de l’été 1941 rouvre le dossier de l’historiographie des relations entre Polonais et Juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Il faut mettre de côté les sédatifs administrés depuis plus de cinquante ans par les historiens et les journalistes. Il est tout simplement inexact que les Juifs massacrés en Pologne au cours de la guerre l’aient été uniquement par les Allemands, à l’occasion assistés dans l’exécution de leur besogne macabre par des formations d’auxiliaires de police essentiellement composées de Lettons, d’Ukrainiens et autres « Kalmouks », pour ne dire mot des légendaires « boucs émissaires » que chacun fustigeait parce qu’il n’était pas facile d’assumer la responsabilité de ce qu’il avait fait — les szmalcowniks, les extorqueurs qui se firent une spécialité de faire chanter les Juifs essayant de vivre dans la clandestinité. En les désignant comme coupables, les historiens et autres ont trouvé commode de clore ce chapitre et d’expliquer que toute société a sa « lie », qu’il ne s’agissait que d’une poignée de « marginaux » et que, de toute manière, des cours clandestines s’occupèrent d’eux. […]

En vérité, il nous faut repenser l’histoire polonaise de la guerre et de l’après-guerre, mais aussi réévaluer certains thèmes interprétatifs largement acceptés comme explications des faits, attitudes et institutions de ces années-là.

J. T. G.
S'identifier pour envoyer des commentaires.