La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Nous, les enfants 1950-1970, 1950-1970
EAN13
9782012356160
ISBN
978-2-01-235616-0
Éditeur
Hachette Littératures
Date de publication
Collection
HACHETTE LITTER
Nombre de pages
250
Dimensions
22,5 x 14 cm
Poids
368 g
Code dewey
305.23
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nous, les enfants 1950-1970

1950-1970

De

Contributions de

Hachette Littératures

Hachette Litter

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
L'enfance commence vraiment lorsque, échappant au regard de sa famille, l'enfant évolue dans son propre monde ; il a son territoire, ses copains, son école. Cette situation est récente et a connu des modifications profondes. Dans les années 1950, à l'heure où les villes gonflent au détriment des villages, où la société rurale vit ses derniers sursauts, les gamins connaissent toujours le règne de l'autorité des parents, des instituteurs et, pour beaucoup encore, des prêtres. Rien n'a bougé depuis des années. Bien malin celui qui passe entre les mailles d'un filet imposant normes (tablier, uniforme...) et règles immuables : débuter sa journée en copiant une phrase de morale, réciter ses tables de multiplication, apprendre ses leçons par coeur... Les journées de l'écolier se ressemblent toutes. Seul diffère le jeudi, partagé entre le « caté » du matin et les jeux avec les camarades l'après-midi, ou le dimanche, passé en famille. L'été, les plus chanceux vont à la mer, en colo ou à la campagne chez mémé. Quant aux fêtes, elles sont avant tout religieuses. L'irruption de la modernité transforme le cadre de vie et les mentalités. Une nouvelle génération d'enfants grandit, pour lesquels les mots économiser ou obéir perdent de leur sens. Porter la robe de la soeur aînée ou mettre un pantalon rapiécé devient impossible. Les chers petits veulent du neuf, et bientôt des marques : ils ont leur mode. Au fil des années 1960 l'école change aussi. Finie l'estrade : maître et élèves sont au même niveau ! Il n'est plus interdit d'aller en classe avec un cartable Mickey ou une gomme qui sent la vanille. À mesure que s'éloigne le temps des contraintes et des traditions, la société de consommation s'impose. Les enfants sont couverts de cadeaux à Noël et de chocolat à Pâques, des fêtes désormais sécularisées. La télévision, naguère objet de luxe, entre dans les foyers, et les gamins deviennent des spectateurs avides de « Thierry la Fronde » ou de « Jeux sans frontières ». Les vacances deviennent courantes. À partir de témoignages oraux et écrits, de magazines et de données de l'INSEE, les auteurs font revivre cette époque en donnant la parole aux enfants. Souvenirs et émotions sont à toutes les pages.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Dominique Veillon
Plus d'informations sur Dominique Missika