La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

L'intranquille, Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou
EAN13
9782253156741
ISBN
978-2-253-15674-1
Éditeur
Le Livre de Poche
Date de publication
Collection
Documents (32346)
Nombre de pages
160
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
100 g
Langue
français
Code dewey
750
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'intranquille

Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou

De

Le Livre de Poche

Documents

Offres

Je suis le fils d’un salopard qui m’aimait. Mon père était un marchand de meubles qui récupéra les biens des juifs déportés. Mot par mot, il m’a fallu démonter cette grande duperie que fut mon éducation. A vingt-huit ans, j’ai connu une première crise de délire, puis d’autres. Je fais des séjours réguliers en hôpital psychiatrique. Pas sûr que tout cela ait un rapport, mais l’enfance et la folie sont à mes trousses. Longtemps je n’ai été qu’une somme de questions. Aujourd’hui, j’ai soixante-trois ans, je ne suis pas un sage, je ne suis pas guéri, je suis peintre. Et je crois pouvoir transmettre ce que j’ai compris. G . G.

Un livre qui a la puissance d’un roman, traversé par l’antisémitisme, les secrets de famille, l’art, la folie et l’amour. Un autoportrait bouleversant.

La voix est juste, la langue magnifique, le livre renversant. Olivia de Lamberterie, Elle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

par (Libraire)
5 avril 2018

"Je suis peintre. Et fou, parfois."

Gérard Garouste, avec la complicité de Judith Perrignon, prend la plume pour nous révéler son parcours d'homme et d'artiste. À la force des mots, à fleur de peau, on découvre une âme abîmée et tourmentée. Effrayé par son père, il ...

Lire la suite

28 avril 2016

folie, peintre

De l’artiste, je ne connaissais rien, ni sa vie, et encore moins son œuvre. J’ai donc découvert un enfant malheureux entouré de secrets de famille (mais qui ne l’est pas…), un adulte qui peine à grandir et que les crises ...

Lire la suite

par
15 décembre 2015

C'est Aifelle qui m'a suggéré cette lecture dans un commentaire sur mon article concernant le livre de l'un des amis poches de Gérard Garouste, l'un des fameux pensionnaires, Jean-Michel Ribes, Mille et un morceaux. Merci beaucoup, car c'est une lecture ...

Lire la suite

27 avril 2012

Le texte s’ouvre sur la mort du père de Gérard Garouste. Immédiatement, les émotions sont dissonantes. « Il était mort et j’étais soulagé. » (p. 11) Le fils qui ne s’émeut pas de la mort de père, on voit ça ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gérard Garouste