La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Traverser Tchernobyl
EAN13
9782850611476
Éditeur
Premier Parallèle
Date de publication
Collection
Premier parallele poche
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Traverser Tchernobyl

Premier Parallèle

Premier parallele poche

Indisponible
" Ce que le journalisme littéraire peut faire de meilleur. "La Croix

La nouvelle édition augmentée (deux chapitres) d'un livre important,
unanimement salué lors de sa parution en grand format.
Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl explosait.
Galia Ackerman fréquente ceux qui sont la mémoire de la catastrophe depuis
plus de vingt ans. Avec Traverser Tchernobyl, elle nous emmène dans des lieux
inattendus : la plage ensoleillée sur la rivière Pripiat, les forêts habitées
par une faune sauvage, le cimetière juif abandonné, les alentours du plus
grand radar de détection de missiles intercontinentaux de toute l'URSS, les
décharges nucléaires. Elle raconte le vieil homme heureux de sa pêche
radioactive, les orphelins irradiés, les vrais et faux héros de Tchernobyl. Un
tableau intime du désastre, mais aussi, en creux, de l'ex-URSS et de ce
qu'elle est devenue. Un voyage sur une terre fantomatique, dans le monde
d'après.


" Ici point de poésie des ruines, encore moins de nostalgie du soviétisme
(honni dès l'enfance) mais une singulière familiarité. Laquelle ouvre à
l'auteure bien des portes (les ressorts de l'administration sont plus
affectifs qu'on ne veut le croire) et place le récit dans une grande justesse
de ton. " Le Monde
" À la fois grave et extrêmement vivant. Un vrai roman russe. " Olivier
Barrot, Un livre un jour, France 3
" Un récit pudique et anti-spectaculaire. "La Vie des Idées
" Ses pérégrinations [...] s'avèrent haletantes. Sidérantes, la plupart des
rencontres qu'elle y fait. Miraculeuse, son exhumation de la mémoire juive de
ce no man's land. Uniques, les pages, plus métaphysiques, où elle dialogue
avec certaines figures littéraires, scientifiques et artistiques. " Marianne
" Un livre tissé d'humanité, de mots sensibles, de biographies bouleversantes.
"Mediapart
" Au fil de ces pages qui se lisent comme un roman, le lecteur plonge dans un
monde étrange, où tout paraît normal et rien ne l'est vraiment. Se mêlent
astucieusement les descriptions et les témoignages avec les analyses sur les
conséquences sanitaires, écologiques, économiques et culturelles du désastre.
" La Croix
" La force de ce récit réside surtout dans les deux grandes qualités de
l'auteur, au-delà de ses talents de narration et de description : l'empathie
et la volonté de la vérité. " Alternatives Économiques
" Ce n'est pas le premier livre que Galia Ackerman consacre au sujet, mais
c'est le plus beau. "France Inter
S'identifier pour envoyer des commentaires.