La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

La sagesse de la lutte
EAN13
9782841625796
Éditeur
L'Eclat
Date de publication
Collection
ECLATS
Langue
français
Langue d'origine
italien
Fiches UNIMARC
S'identifier

La sagesse de la lutte

L'Eclat

Eclats

Indisponible

Autre version disponible

À l'occasion de ses 90 ans, l'homme politique , philosophe, écrivain italien à
part entière, Mario Tronti (1931), revient sur une vie consacrée à la lutte
politique, à la sagesse de cette lutte politique essentielle qui a marqué son
siècle, le vingtième siècle, et dont l'édifice s'est effondrée comme saisie
par une date de péremption. Revenir sur une vie, c'est ne pas craindre la
mort. Il est un âge auquel on peut dire: "la vieillesse est finie, vient l'âge
des patriarches". Cet âge, celui de Tronti, permet un regard sans complaisance
sur ce qui a été accompli et sur ce qui a été gâché. La longue réflexion de
Tronti est un enseignement exemplaire pour un temps sans horizon. Déjà dans La
politique au crépuscule il écrivait: "Je voudrais communiquer un état de
désespoir théorique. Je crois y être parvenu par excès. Mais c'est aussi bien
ainsi. La formule est toujours la même : à l'instant du plus grand danger, il
y a ce qui sauve. Ce fond de l'âme dans l'histoire du mouvement ouvrier doit
être atteint avec les sondes de la pensée: au prix de cette forme
nécessairement brutale qu'imposent à la fois le recours aux concepts et la
valeur des mots. Surgit alors le critère de l'honnêteté : à un certain moment
tu sens que tu dois savoir – ou en tout cas chercher à savoir – comment les
choses se sont effectivement passées.» (lyber ici: http://www.lyber-
eclat.net/lyber/tronti/politique_au_crepuscule.html). Et ce critère de
l'honnêteté est d'autant plus visible qu'il s'épanouit sur un champ de
mensonge à l'infini. Mario Tronti (Rome 1931) est une penseur politique
italien, fondateur du mouvement opéraïste, défenseur d'une politique qui l'a
conduit à entrer au Parti communiste italien, dont il fut sénateur, et à
mener, à l'intérieur du parti une lutte contre les bureaucraties et les
empêchements qui aboutirent toutefois à sa disparition. Auteur d'ouvrages
fondateurs, traduits dans plusieurs langues, il a publié à partir de la fin
des années 90 un certain nombre de livres qui témoignent d'un certain
pessimisme à l'égard du politique, mais pessimisme confiant en l'homme et sa
capacité de revenir (un jour) à sa propre histoire. La politique au crépuscule
(2000) Nous opéraïstes (2012) ont paru aux éditions de l'éclat. Il serait
d'ailleurs bon de rappeler aux libraires l'existence de ces deux ouvrages, qui
sont aussi des livres d'un style littéraire très extraordinaire (et sur lequel
revient d'ailleurs Tronti dans ce petit Sagesse de la lutte, où il se demande
si moins de style et plus d'action n'aurait pas été finalement une meilleure
solution... le tout dans un style toujours étonnant)
S'identifier pour envoyer des commentaires.