La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

Louis Stettner, ici ailleurs / collection de photographies du Centre Pompidou : exposition, Paris, C
EAN13
9782365111003
Dimensions
28 x 20 x 2 cm
Poids
854 g

Offres

Éditions Xavier Barral
juin 2016

Photographies : Louis Stettner
Textes : Clément Chéroux et Louis Stettner

En coédition avec le Centre Pompidou
Exposition : Galerie de photographies - Centre Pompidou du 14 juin à fin septembre 2016

Louis Stettner, Ici Ailleurs

La qualité atmosphérique
Cette première monographie française du photographe américain présente plus de soixante années de travail, et fera l’objet d’une exposition durant l’été 2016 à la galerie de photographies du Centre Pompidou. L’ouvrage regroupe toutes les séries importantes de Stettner : de sa première photographie de son jardin prise à la chambre 20 x 25 en 1938, à sa dernière série dans les Alpilles (2014), travail graphique autour des arbres.
Outre ses séries les plus connues, comme celle du métro de New York de 1946, le livre fait la part belle à sa période humaniste pendant laquelle Stettner, installé à Paris, fait le lien entre la French
photography et la street photography américaine. À cette époque, il se lie d’amitié avec Brassaï et Boubat. De retour aux Etats-Unis en 1952, il photographie « the cool life » et témoigne des mouvements qui agitent l’Amérique à travers sa série « Protest ».
Le livre présente aussi ses recherches plus personnelles comme la série Pepe et Tony, autour de pêcheurs, dans l’Espagne de 1956 ou l’Amérique des années 80.

Louis Stettner a commencé la photographie dès son adolescence en 1938. Ce natif de Brooklyn (1922), s’installe à Paris à la fin des années 40 après avoir opéré dans le Pacifique pendant la seconde guerre
mondiale. Stettner se lie d’amitié avec des figures de la photographie humaniste. Après avoir été diplômé de l’Institut des Hautes Études Cinématographiques, il s’établit comme photographe freelance. Il retourne vivre aux États-Unis, il remporte le concours de jeune photographe organisé par le magazine Life et est exposé au MoMa. Stettner entame alors un travail photographique entre Paris et New York qu’il mènera pendant plus de 60 ans et livrera un temoignage important sur l’évolution parallèle de ces deux villes. Il s’installe définitivement en France en 1990, où il vit toujours.
S'identifier pour envoyer des commentaires.