La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Le jardin du Bossu

Franz Bartelt

Folio

  • 6 mai 2010

    Le jardin du Bossu ou l’histoire d’une immense manipulation…
    Le narrateur, toujours à tirer le diable par la queue, est prié par sa fiancée Karine, de déguerpir et de ne revenir que quand ses poches seront pleines de billets. Justement, ce soir-là, au café du coin, il tombe sur un drôle de type, complètement saoul, qui prétend en avoir chez lui des liasses… Notre héros ne réfléchit pas trop. C’est un gars simple, avec des goûts simples, même s’il se pique parfois d’avoir sur le monde un regard éclairé. Il décide donc d’aller chez cet inconnu – puisqu’il est imbibé d’alcool, il ne devrait pas opposer trop de résistance – et de lui voler ses billets. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le voilà cambrioleur d’une nuit mais rien ne se passe comme prévu… et bien vite, il comprend qu’il est tombé dans un piège.
    Franz Bartelt a un style bien particulier. Il excelle à décrire ces gars un peu roublards, pas très futés mais capables de choses incroyables, ces minettes un tantinet vulgaires mais le cœur gros comme un coussin en velours. C’est rugueux et savoureux à la fois, comme un morceau de camembert et un verre de gros rouge pris sur une nappe cirée. L’humour est omniprésent, vachard parfois, toujours bien vu. C’est un livre qui parait léger de prime abord mais qui, une fois refermé, laisse le lecteur songeur. Ici, point de grandes phrases et de poésie. On est dans un concret pas toujours reluisant, dans la tête même de cet homme qui se croit tellement malin qu’il constitue, sans le savoir évidemment, le pigeon idéal…