La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

84? Charing Cross Road

84? Charing Cross Road

Helene Hanff

Autrement

  • 16 mars 2016

    Le 5 octobre 1949, Helene Hanff, ''écrivain sans fortune'' new-yorkaise, adresse une liste de livres qu'elle désire acquérir à la librairie Marks & Co, sise 84, Charing Cross Road à Londres. Très vite, une réponse lui parvient. Les libraires anglais sont parvenus à satisfaire la plupart de ses demandes, pour le plus grand plaisir de la lectrice amoureuse des beaux livres anciens qui enchaînent alors les lettres et les commandes. La correspondance des anglais restent formelle, les lettres sont sobrement signées ''FDP'', mais Helene n'est pas femme à se contenter d'échanges administratifs. Elle s'emballe, s'insurge, s'enchante, installe une familiarité qui finit par rallier Frank Doel, son correspondant privilégié chez Marks & Co. Au fil du temps, une sorte d'amitié s'installe entre l'extravagante new-yorkaise et le très pondéré londonien. Helene, sensible aux difficultés des anglais qui subissent encore le rationnement, envoie à la librairie des vivres, des bas, de quoi améliorer le quotidien, devenant ainsi une amie pour la petite communauté qui lui écrit à tour de rôle. Ainsi la femme de Frank, ses collègues, sa voisine même, donnent des nouvelles à la généreuse lectrice. Cette correspondance durera vingt ans....deux décennies d'échanges, de joie, d'amitié et de littérature.

    Ce roman épistolaire est un petit bijou que tout amoureux des livres se doit de lire ! C'est frais, intelligent, drôle, bourré de tendresse et de références littéraires. Helene, Frank et les autres échanges bien plus que des mots et des livres. Il s'agit là d'une belle et grande amitié qui se forge au fil du temps, ponctuée de petits cadeaux, de confidences, d'émotions partagées. La verve de l'américaine qui ne mâche pas ses mots, s'extasiant devant les ouvrages reçus, s'impatientant quand les envois tardent, dissimule un grand cœur qui fait fondre les anglais d'un abord plus réservé. La différence de ton des débuts s'estompe peu à peu devenant plus personnelle,plus intime.
    C'est, en bref, un livre que l'on déguste comme un bonbon acidulé, une bonne dose de charme, de bonne humeur, d'érudition. A ne pas manquer !