La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

Les cerfs-volants de Kaboul

Les cerfs-volants de Kaboul

Khaled Hosseini

10-18

  • 19 novembre 2018

    Ils sont nés à un an d'intervalle, se sont nourris du lait de la même nourrice, ont grandi sans la tendresse d'une mère. Amir et Hassan étaient les meilleurs amis du monde, partageant leurs rires, leurs chagrins, leurs jeux et leur passion des cerfs-volants. Kaboul en ce temps-là était une vile grouillante de vie, d'odeurs, de couleurs. Insouciants, les deux garçons faisaient fi de leurs différences. Amir le Pachtoune, Hassan L'hazâra, le premier fils d'un riche hommes d'affaires, le second celui d'un domestique. Amir toujours en quête de la reconnaissance paternelle, Hassan couvé par un père aimant. Et si, en grandissant, Hassan continue d'adorer son compagnon de jeux, Amir, lui, se fait fuyant, marque sa supériorité, multiplie les mesquineries, les lâchetés, les petites trahisons, jusqu'à la trahison suprême qui les sépare, et devient définitive quand Amir et son père fuient la guerre avec l'Union soviétique et s'exilent en Amérique. Loin de son pays, de son enfance et de ses remords, Amir s'épanouit, fait de brillantes études, se marie et mûrit. Jusqu'au jour où un coup de fil le ramène en Afghanistan...

    Énorme coup de cœur pour l'écriture de Khaled Hosseini qui à travers cette histoire d'amitié et de trahison parle de son pays l'Afghanistan de ses belles années à jamais perdues jusqu'à la guerre avec l'URSS puis la terrible arrivée des talibans. Coup de cœur aussi pour pour les personnages d'Hosseini. Hassan et sa bouille ronde, sa gentillesse, son innocence, sa dévotion, son amitié bafouée mais indéfectible. "Baba", le père d'Amir, un homme entier, courageux, exigent mais juste, qui n'a pas hésité à laisser derrière lui tout ce qu'il possédait pour assurer à son fils un avenir meilleur aux États-Unis. Et Amir, victime de ses sentiments contradictoires, de sa jalousie, de sa lâcheté, de son désir perpétuel de faire oublier à son père que sa mère est morte en le mettant au monde. Et coup de cœur pour ce pays au destin tragique où les cerfs-volants n'éclaboussent plus le ciel de leurs couleurs chatoyantes depuis belle lurette.
    Un bel hommage à l'Afghanistan et aux Afghans. Une histoire passionnante, bouleversante, magnifique, inoubliable.