La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

  • 3 octobre 2021

    Fantaisie et humour

    Un titre alléchant mais pas le meilleur de Paasilinna....
    Sur fond d'agriculture biologique et de justiciers autoproclamés, des aventures racontées avec humour et fantaisie.


  • 23 juin 2012

    Quand on aime, on ne compte pas...

    Il y a maintenant près de 17 ans qu'une amie m'a fait découvrir Arto Paasilinna et depuis la parution de ses romans ponctue mon existence de lectrice.
    Lire ce Finlandais quelque peu "azimuté", c'est accepter de voir coexister au sein d'une même page les détails techniques les plus triviaux et la fantaisie la plus débridée que je connaisse." Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison" en est une nouvelle illustration.
    Jalmari Jyllänketo, inspecteur principal de la Sécurité nationale, se voit confier une enquête qui l'oblige à adopter comme couverture le rôle d'un contrôleur agricole bio. Il semblerait que L'Etang aux Rennes, exploitation agricole dans la lointaine Laponie soit l'objet de rumeurs récurrentes sur la mystérieuse personnalité de la patronne et l'origine de la main-d'oeuvre.


    Comme d'habitude, l'auteur entraîne son héros dans des aventures rocambolesques comme le kidnapping de Hells Angels ou de capitaines d'industrie, une descente tumultueuse de fleuve en radeau, l'obligation d'apprendre le patois savolais et de lire ses chef-d'oeuvres : Carabistouyes et parlotâges, Chë nous-ötes à Peräkorpi et Escrèpäje dë chignons...
    Le lecteur a souvent la rate qui se dilate et suit avec bonheur les péripéties de cet Indiana Jones finlandais. Mine de rien, car Arto Paasilinna ne porte aucun jugement moral sur les actions de ses personnages, de très nombreux thèmes sont abordés dans ce roman : le devenir des criminels, le rôle de la finance, l'influence de l'homme sur la nature.
    Entre deux éclats de rire, il n'est pas interdit de réfléchir...