La librairie vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr
 

Atmosphère

Jenny Offill

Dalva

  • par (Libraire)
    29 septembre 2021

    Lizzie est bibliothécaire à Brooklyn, et son quotidien se partage entre ses usagers farfelus (la fille qui vole les rouleaux de papier dans les toilettes, la femme qui a « presque » atteint l’illumination…) et sa famille, notamment son fils, son mari Ben et son frère, ancien toxico et constamment instable. Lizzie est aussi l’assistante de Sylvia, figure montante de la collapsologie, qu’elle accompagne en conférence et pour laquelle elle répond aux nombreux mails qu’elle reçoit.

    Autant le dire tout de suite : il n’y a pas d’intrigue à proprement parler. Le roman n’est d’ailleurs pas écrit de manière traditionnelle : pas de longs paragraphes, pas de descriptions des lieux. C’est plutôt une enfilade d’instantanés de la vie de Lizzie, de paragraphes très courts qui sautent d’une idée à l’autre, davantage un reflet du mode de vie effréné d’une citadine moyenne, ce qui colle finalement bien au titre du roman ; Atmosphère est davantage un ressenti de l’Amérique pré-Trumpet qu’une véritable histoire.
    Changement climatique, politique, religion, dépendance, paternité, il est étonnant de voir tous les thèmes abordés dans un si court roman, et avec une si grande justesse malgré ce style qui sort des sentiers battus. Lizzie est également une personne dotée d’un certain humour, et capable de pointer les absurdités de la vie avec finesse, sans jamais se positionner en tant que juge. Il est donc assez régalant de suivre le flux de ses pensées au long de ce court roman qui se lit d’un bout à l’autre sans accroc.

    A noter qu’Atmosphère est édité par Dalva, toute jeune maison créée en 2021 et qui met à l’honneur des autrices contemporaines. Une belle occasion de découvrir leur travail.


  • par (Libraire)
    30 août 2021

    Autour de Lizzie gravitent, entre sa famille, ses amis, ses relations de travail, toutes sortes d'êtres originaux...
    Placés en première ligne dans la tête de Lizzie, nous goûtons ses réflexions, son humour, ses propos décalés, sa résistance.
    Et en redemandons.


  • 26 août 2021

    Conseillé par Marie-Blanche

    La ligne et l'exigence éditoriales des éditions Dalva se confirment avec la publication d' "Atmosphère" de Jenny Offill.
    Lizzie l'héroïne y est bibliothécaire à Brooklyn.
    Elle a un frère Henry (qui fait partie avec un succès relatif d'un groupe de narcotiques anonymes), ils sont très proches ou très empêtrés.Sa mère est assez accaparante.
    Son mari Ben philosophe lit notamment Démocrite et conçoit des jeux vidéo.
    Son petit garçon Elie ferme les yeux chaque soir dans l'attente de la << pensée heureuse >> .
    Lizzie accepte pour arrondir ses fins de mois de devenir l'assistante de Sylvia spécialiste du problème climatique dont elle est par ailleurs l'obligée. Elle va ainsi côtoyer encore plus de déprimés et de fous ...On sourit beaucoup au contact des hippies, survivalistes, apocalyptologues, technos optimistes, psys, bouddhistes, gens qui ne sont pas du tout amérindiens mais en parlent ... car peu pratiquent l'époché ( la suspension du jugement) étudiée par Ben .
    Le livre pose avec une densité jubilatoire, une justesse des situations et un sens très subtil du détail, un regard sur nos vies fragmentées et déroutantes .On se retrouve dans les angoisses de fin du monde, la conscience du temps qui passe, la soif de bien faire, les tracas du quotidien , le fardeau des autres de Lizzie.
    Engagé, inspirant, donnant à réfléchir avec une finesse constante.
    Plein d'humour.
    Dénué en raison de sa construction très originale de toute lourdeur .
    Excellent !!! ‌


  • 25 août 2021

    Rentrée climatique !

    Une bibliothécaire voit défiler les vies depuis son comptoir, tout en essayant de faire le point sur la sienne, et sur ses attentes dans un monde en plein étouffement.
    Un récit construit comme des photographies d'une époque, la nôtre, moderne, siphonnée, en crise climatique, souvent absurde ou amusante : mais que va donc devenir l'humanité ?

    Un roman surprenant à la narration étonnante, dans le bon sens du terme !


  • par (Libraire)
    21 août 2021

    Chronique acide et drôle de notre temps

    Quand on est bibliothécaire à Brooklyn, on voit défiler une foule franchement bigarrée. Et si, comme Lizzie on accepte de répondre au courrier d’une spécialiste de la crise climatique pour arrondir ses fins de mois, on finit par échanger avec tout ce que la terre compte d’illuminés...

    Entre perspective de fin du monde et gestion du quotidien,
    Jenny Offil, à travers le personnage de Lizzie, quarantenaire à l'esprit vif et parfois dépassée, nous livre par bribe une vision pleine d'ironie de notre époque.


  • 19 août 2021

    Coup de cœur de la chouette

    Une écriture vive et fragmentée, qui ne manque pas de toucher sa cible : une chronique drôle et critique de nos vies urbaines, où l'on court après le temps, la perfection, en perdant parfois l'essentiel de vue.