La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

  • par (Libraire)
    9 septembre 2019

    Deux hommes partagent la même cellule. Le récit alterne entre le quotidien carcéral de Paul et les souvenirs de son enfance à Toulouse, auprès d'un père pasteur danois et une mère française propriétaire d'un cinéma d'art et d'essai, et comment avec la bêtise humaine sa vie a basculé, jusqu'à l'incarcération.
    On rit et l'on est ému devant tant de beauté et d'absurdité.
    Superbe.


  • 30 août 2019

    Coup de coeur roman

    Du fond de sa cellule au Canada, un homme retrace le chemin qui l'y a conduit : depuis la France des années 50's où il est né jusqu'à la résidence de riches retraités où il est devenu l'homme à tout faire, en passant par le Danemark de ses ancêtres...
    Le récit d'un monde à l'agonie et de la difficulté d'y conserver un peu d'humanité : TRES FORT!


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Tout simplement remarquable !

    Un titre génial pour un roman absolument intelligent, poétique et émouvant.
    Alors qu’il est en prison, le narrateur raconte le quotidien avec son codétenu (un drôle de loustic) et son histoire intime.
    C’est tellement vrai, tellement évident : tout le monde n’habite pas le monde de la même façon.
    Tout simplement remarquable !


  • par (Libraire)
    26 août 2019

    Paul Hansen purge une peine de prison depuis 2 ans au Québec. Qu’a-t-il fait pour en arriver là ?
    C’est ce qu’il nous explique en racontant sa vie. De son enfance en France entouré d’un père pasteur danois et d’une mère gérante d’un cinéma d’art et d’essai à Toulouse à son arrivée au Canada et sa rencontre avec Winona. Avec toujours autant d’humour Jean-Paul Dubois nous émeut face au sort qui s’acharne sur Paul qui ne demandait qu’à vivre simplement.
    Valérie


  • 26 août 2019

    À la prison de Montréal où il purge une peine de deux ans, Paul Hansen partage sa cellule avec Horton un biker de Hells Angel incarcéré pour meurtre. Qu’est-ce qui a conduit Paul en prison ? Évidemment, cette question nous titille et Jean-Paul Dubois ne nous livrera la réponse qu’à la toute fin.

    Fils unique d’un pasteur suédois et d’une passionnée de cinéma engagé près de Toulouse, Paul a vu, impuissant, se déliter lentement le couple formé par ses parents. À sa majorité, il rejoint son père au Québec et trouve un emploi de factotum dans une résidence cossue où il a officié durant vingt-six années rendant service aux locataires et en leur prêtant également une oreille attentive. Avec Winona Mapachee, une Indienne algonquine pilote d'un Beaver monomoteur et Nouk un chien qu’ils avaient recueilli, le bonheur parfait était au rendez-vous.

    Avec cette tendresse et cette pudeur qui le caractérisent, Jean-Paul Dubois nous parle de vies simples en apparence tiraillées par les doutes, bousculées à tout jamais par par la soif d’argent des autres, mais aussi de foi et de liberté, d’amour, de solidarité et de belles amitiés belles qui réchauffent le cœur. Et jusqu’à la dernière ligne, une belle nostalgie qui pince le cœur m’a enveloppée.
    Ses personnages attachants et truculents par leurs côtés décalés (Horton qui sous ses airs peu commodes cache des peurs infantiles) ou simplement parce qu’ils sont criants de vérité m'ont plus que touchée.
    Dans ce roman, vous l'aurez compris, l'humain est au centre.

    Jean-Paul Dubois rejoint mon club d’auteurs chouchous. Parce que j’aime son écriture élégante, son humour absurde et souvent ironique, sa sensibilité et sa fausse nonchalance (avec des descriptions précises qui ne saoulent jamais le lecteur).

    https://claraetlesmots.blogspot.com/2019/08/jean-paul-dubois-tous-les-hommes.html


  • par (Libraire)
    19 août 2019

    Récréation littéraire

    Roman récréatif qui interroge les rapports sociaux et les différences sociales dans une forme narrative faussement légère. Incarcéré à Montréal dans une cellule de 6 mètres carrés avec un motard Hell's Angel accusé de meurtre, le narrateur Paul Hansen distille et examine son histoire familiale et personnelle, éduqué dans le respect et l'écoute altruistes, jusqu'au jour où tout bascule lorsqu'il est confronté à la puissance du pouvoir détenu par un président de copropriété aussi stupide que méchant et ignorant. Conflit de classes sociales, pouvoir et injustice rassemblés, la loi du plus fort s'exerce alors contre le plus faible, le plus pauvre. La supériorité s'exerce impunément, gonflée d'argent et de mépris. Paul résiste et endure ; jusqu'où, jusqu'à quand tiendra-t-il ?


  • par (Libraire)
    17 août 2019

    Dans sa prison de Montréal, un homme nous narre son histoire et la raison de sa présence en ce lieu...
    Jean-Paul Dubois réussit par son écriture, drôle et tendre, un très beau texte humaniste sur un homme bon, touché par la vie, ses lots de joie et de peines, qu'une dernière éprouvera... Un roman sensible et humain !


  • 16 août 2019

    Histoire d'une vie

    La vie est comiquement tragique, personne ne vous en fera une plus belle démonstration que Jean-Paul Dubois.
    Quel écrivain précieux !!!
    Céline