La librairie vous accueille du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
27 rue Franche, 71000 Mâcon - 03 85 38 85 27 - cadran.lunaire@wanadoo.fr

Surtensions

Surtensions

Olivier Norek

Pocket

  • par (Libraire)
    25 février 2020

    Victor Coste, capitaine au SDPJ 93

    Le début du récit nous entraine dans le centre pénitentiaire de Marveil où règne une violence extrême.
    Certains détenus sont dans des cellules d’isolement pour échapper aux châtiments divers auxquels la nature de leur crime ou leur fragilité physique les exposent. Un monde sans pitié. La suite nous fait partager le quotidien des policiers et des truands dans une intrigue mystérieuse. Le récit nous tient en haleine, sans répit, dans une course poursuite incessante. Avocats véreux, flics autoritaires enclins à s’affranchir des règles de droit commun, brigade policière dévolue totalement à son métier, délinquants rusés, toute une galerie de personnages donne puissance à cet univers. Les méthodes de recherche d’indices pour confondre les coupables sont décrites avec minutie et surprennent.
    Un polar captivant qu’on lit en apnée !


  • 3 janvier 2019

    Victor Coste va mal, il est fatigué, surmené, il rêve de calme, de voyages, d'aurores boréales. La faute à sa dernière enquête, un enlèvement qui a mal tourné, un cafouillage entre services qui a conduit à la mort d'un jeune homme. Pourtant, le chef de groupe crime 1 de la SDPJ de Saint-Denis va devoir mettre au placard ses projets d'évasion. Le bureau des scellés du tribunal de Bobigny a été dévalisé, cinq dossiers ont disparu, avec toutes les pièces à conviction. Un pédophile, un assassin, un légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur sont ainsi susceptibles d'être remis en liberté pour absence de preuves. À la tête de cette opération plutôt osée, la sœur d'un détenu prête à tout pour libérer son frère. Mais Coste et son équipe ne savent pas quel dossier était visé et ils vont devoir remonter de nombreuses pistes pour avoir le fin mot de l'histoire. Et ce qui n'était au départ qu'un "incident" au palais de justice, va se transformer en cauchemar pour le groupe crime 1.

    Dans cette troisième et dernière enquête, Coste et ses hommes se frottent au grand banditisme, aux avocats véreux, à la mafia corse et ça déménage ! Plus rythmé, plus violent que ses prédécesseurs, ce tome 3 réussit l'exploit de faire frissonner, d'indigner, de révolter, d'émouvoir. En effet, Olivier Norek ne ménage ni ses lecteurs, ni ses personnages, les promenant dans l'antre d'un pédophile, dans le secret des prisons françaises ou dans le quotidien peu enviable des policiers.
    Hyper réaliste, très noir mais aussi terriblement humain, ce polar efficace et nerveux clôt brillamment la trilogie Coste. Une belle réussite pour Olivier Norek qui a su, cette fois, jouer avec les nuances, présenter des personnages faillibles, ni tout noirs, ni tout blancs, sortir des stéréotypes de la banlieue, en bref, se renouveler. Mais attention, il n'y va pas de main morte pour autant et les fans de Coste et de son équipe vont souffrir et peut-être même verser une larme...


  • par (Libraire)
    16 juin 2017

    C'est une immersion totale dans une brigade de Seine Saint-Denis qu'Olivier Norek nous propose avec cette trilogie. Nous sommes en plein cœur de la banlieue et l'auteur évoque avec réalisme les problèmes que l'on connaît : délinquance, jeunes sans repères, trafics en tout genre... Il met le doigt sur les liens pervers entre le trafic de drogue et la politique, et comment les élus se servent des petits (et grands) délinquants pour maintenir une certaine paix sociale dans les cités... C'est la réalité, c'est du vécu, c'est passionnant !